Digitalisation du transport routier : une présentation à la Sorbonne

Le projet Sorbonne x Chronotruck est né d’une discussion avec Tanguy Hemmet, professeur à la Sorbonne, sur la digitalisation du transport routier et la naissance de plateformes telles que Chronotruck. 

Pour prolonger cette discussion, quoi de mieux que d’en parler directement à ses étudiants. Un groupe de 50 alternants, en Licence Professionnelle (Bac+3) Commerce International, qui suivent une formation gérée conjointement par l’université Paris La Sorbonne et le Campus Montsouris.
M. Hemmet enseigne la logistique internationale à ces jeunes à la fois curieux et attentifs, dont le niveau de connaissances du transport nous a tout simplement… bluffé. 

Pour ce projet, Nawel Rahal, Audrey Garcia et Géraldine Cody, travaillant respectivement à l’affrètement, l’onboarding client et au marketing de Chronotruck avaient décidé de partager quelques chiffres clés du transport dans un premier temps, puis de présenter le transport routier 2.0 et sa digitalisation.

Le marché du transport routier de marchandises

Un marché historique vital pour l’économie mondiale

Le transport a toujours été au cœur du commerce. De tout temps, les marchandises ont transité à travers le monde, par voie terrestre, fluviale ou aérienne. 

Nombreux sont les métiers liés aux transports : logisticiens, transporteurs, intermédiaires et parmi eux, les commissionnaires de transports. 

Un commissionnaire de transport est mandaté par ses clients pour trouver le transporteur le plus adapté à ses besoins. Il travaille avec différents types de transporteurs pour satisfaire au mieux ses clients, dont les spécificités varient. Certains clients ont des besoins réguliers. Par exemple, un camion par semaine vers un dépôt. En revanche, d’autres clients n’auront que des demandes ponctuelles. Par exemple, quelques palettes à expédier une ou plusieurs fois par mois vers des lieux différents, c’est qu’on appelle des besoins “spot”. 

Quelques chiffres pour comprendre l’ampleur du marché du transport routier

En quelques chiffres, aujourd’hui, le marché du transport routier de marchandises représente : 

  • 400M€ de CA en Europe
  • Près de 50M€ de CA en France
  • Et emploie près de 400.000 salariés en France

Il rassemble donc beaucoup d’acteurs en France et à l’international. C’est un secteur dynamique où les innovations sont nombreuses. Des évolutions techniques et technologiques voient le jour, et Chronotruck s’inscrit pleinement dans ces changements. Alors que le secteur voit de plus en plus d’acteurs digitaux naître, nous avons voulu rendre compréhensibles les enjeux de la digitalisation du transport routier pour ces étudiants. 

Alors pourquoi est-ce que ces métiers se digitalisent ? 

Comme tous les secteurs d’activité, le digital s’invite à la table des innovations. Mais à la différence d’autres secteurs, cette digitalisation apparaît plus tardivement. 

Le digital, au centre du transport routier

Des besoins qui ne changent pas

Les clients cherchent avant tout des prix intéressants et des transports à l’heure. De leur côté, les transporteurs cherchent une rémunération juste et des clients satisfaits. Alors à première vue, la digitalisation peut faire peur : perte de contrôle, d’autonomie ou de contact humain. Et pourtant ! Pour satisfaire les besoins à la fois des clients et des transporteurs, les outils digitaux permettent notamment de calculer des prix justes, de répondre rapidement aux clients ou de suivre les transports en temps réel. 

La digitalisation pour mieux répondre aux demandes des utilisateurs

La grande majorité de ces outils ont un rôle de facilitateur. Pour les transporteurs et les clients, ces outils permettent une meilleure visibilité sur les transports (en cours et à venir). Ils permettent aussi d’être plus flexibles sur les demandes : possibilité de changer des informations concernant le transport en quelques clics, et les optimiser. En plus, pour éviter de faire rouler les camions vides des plateformes comme Chronotruck permettent à des transporteurs d’optimiser leurs plans de transports. Et par conséquent, de consommer moins. Il s’agit d’une petite révolution écologique dans le monde du transport. Enfin, sur la facturation, une possibilité de visualiser l’intégralité de leurs transports et leurs factures en une seule connexion. Tout ça, dans un seul et même outil. 

L’avantage d’une plateforme comme Chronotruck

De nombreux outils digitaux facilitent la gestion du transport des entreprises, parmi eux, les commissionnaires de transport digitaux.

D’ailleurs, nombreux sont les avantages de plateformes comme Chronotruck :

  • Réduire la sous-traitance.
    Les prix plus sont alors attractifs pour les clients et les rémunérations plus justes pour les transporteurs.
  • Des algorithmes qui permettent de calculer des prix justes et attractifs.
    Les algorithmes utilisent la distance, la marchandise ou le type de véhicule pour déterminer des prix.
  • Une source de chiffre d’affaires supplémentaire pour les transporteurs qui optimisent leurs trajets.
    Les retours à vide baissent grâce aux plateformes qui permettent de trouver du fret supplémentaire.
  • Du temps de gagné pour les clients, qui n’utilisent qu’un seul outil pour gérer leurs demandes de transport.
  • Du temps de gagné pour les transporteurs, pour qui les demandes de transports qui leur correspondent arrivent directement chez eux. 

Après plus d’une heure de présentation, les étudiants ont pu nous faire part de leurs questions et de leurs remarques. Nous avions aussi envie de voir comment ils percevaient ces changements dans le milieu du transport routier. 

Luiza, se demandait si « ces plateformes étaient complètement autonomes, où si des employés étaient nécessaires au bon fonctionnement de la plateforme ? ». 

Alors si à première vue les algorithmes et les systèmes semblent fonctionner seuls, il faut et il faudra toujours des employés. En effet, des affréteurs, des commerciaux, un service client sont nécessaires pour faire fonctionner les commissionnaires de transports digitaux. Chez Chronotruck, une équipe d’environ 20 personnes travaillent sur les fonctions l’opérationnel pour s’assurer du bon déroulement des transports et conserver un contact humain essentiel dans nos métiers. 

Ils nous ont aussi fait part de leurs retours sur le transport routier, les nouvelles offres et leur vision de Chronotruck. 

Voici quelques unes d’entre elles :

  • Cette présentation a permis à certains étudiants de se projeter dans le futur du transport routier et d’imaginer le transport de demain. 

« Je pense que les plateformes vont avoir un rôle de plus en plus important au fil des années. Celles-ci vont faciliter les échanges et permettre de centraliser les informations aussi bien pour le transporteur que pour l’expéditeur« , souligne Angela

Pour Aurélien : « Je ne sais pas trop comment va évoluer le monde du transport, mais j’ai tendance à penser que l’achat de fonctionnalités d’un produit (ici la livraison) pourrait devenir de plus en plus important par rapport à l’achat d’un bien (véhicule pour la logistique). »

  • Dans l’ensemble les étudiants ont réussi à se faire une idée précise de ce qu’était Chronotruck, notamment grâce à une démonstration des espaces membres. 

Par exemple, Sara trouve que « la plateforme est simple, efficace et intuitive, tout le monde peut l’utiliser ! ». Elle ajoute « J’aimerais présenter la plateforme Chronotruck à mon entreprise, car j’ai vraiment aimé l’idée de la plateforme. Mon entreprise utilise principalement le transport routier pour l’expédition des marchandises. Il arrive parfois que nous ne trouvions pas de camion disponible… Chronotruck pourrait alors être une bonne alternative ! « 

Cette présentation avait aussi pour but de démystifier la logistique et le transport routier de marchandise. « C’est très intéressant de voir que des sociétés comme Chronotruck sont en train de donner un “coup de jeune” à la logistique« .  

Pour finir, Emma nous a fait part de son ressenti sur la présentation : « Ce sont des moments qui nous permettent à nous, étudiants, d’apprécier le véritable monde du travail et ses enjeux dans un cadre différent. Cela nous apporte une dimension très pratique et réelle, qui complète parfaitement nos connaissances théoriques. Aussi, d’un point de vue personnel, cette présentation a développé chez moi l’envie d’entreprendre et de participer au renouveau du transport. Il y a, comme vous nous l’avez présenté, encore beaucoup de belles opportunités à explorer.« 

Nous souhaitions remercier chaleureusement M. Hemmet pour avoir permis cet échange, ainsi que l’intégralité des élèves pour leur enthousiasme, leur curiosité et leurs retours sur cette présentation. 


Pour aller plus loin sur le transport routier de marchandises et comprendre des concepts clés, voici d’autres articles :

Pour des informations sur les formations du transport routier :

Un commentaire sur “Digitalisation du transport routier : une présentation à la Sorbonne

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :